Communément les pêcheurs affirment que les carnassiers s'activent pour faire du gras avant l'hiver et les premiers froids. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que les poissons ont le sang froid. Qu'importe l'espèce, plus l'eau est froide et plus la digestion est lente. Ils ne vont donc pas attendre pour se refaire une santé après un été parfois compliqué pour certaines espèces, le brochet notamment.

Cela tombe bien, à partir de mi-septembre la fraîcheur des nuits automnales et les faibles niveaux d'eaux liés aux étiages impactent très rapidement nos milieux. Les eaux se refroidissent et cela va déclencher chez nos compagnons l'instinct de passer à table. Un moment opportun pour eux puisque l'automne est justement la période où la nourriture est la plus abondante. Non seulement les géniteurs de poissons blancs peuvent permettre de faire un bon repas mais brochets, perches, black-bass et autres sandres bénéficient également d'immenses boules de fretins d'un été. Gueules ouvertes ils n'hésitent pas à foncer dans le tas pour se remplir l'estomac.

Vous l'aurez compris, ce sont autant d'arguments qui viennent justifier que je ne suis pas le dernier pour aller sur mes spots favoris tenter quelques poissons. Seul problème pour le pêcheur, bien choisir ses leurres. Avec cette manne alimentaire abondante, il faut apprendre à observer pour comprendre sur quel type de proies les poissons se ciblent. Si dans certaines eaux il est tout à fait possible de prendre des très gros poissons sur des petites bouchées (lorsque les carnassiers sont fixés sur les alevins de 3 à 6cm), ailleurs il faudra utiliser des gros leurres (boule de gros cyprinidés qui commencent à se rassembler par exemple). Un vrai casse tête pour le choix du matériel et des leurres mais un bon exercice qui force le pêcheur à être opportuniste et observateur.

Sandre gros float-tube rapala

Tous les ans, pour le sandre, j'aime cette période pour aller les taquiner en lac de barrage. Je dirais même qu'il s'agit de mon rendez-vous de l'année à ne pas louper !

Au moment où nous ne sommes plus tout à fait en été et pas encore en automne, il y'a un créneau où pour quels raisons les gros sandres sortent de leurs caches ? Après de nombreuses années à pratiquer certaines eaux, on arrive désormais à anticiper ce créneau en fonction du temps, des températures mais également des niveaux. Les gros sandres viennent s'entasser en des points stratégiques et il est alors possible avec un relatif succès de ferrer de nombreux gros poissons.

Les créneaux pour capturer ses grands poissons sont si restreints sur une saison que question matériel je ne joue pas.

Je pratique essentiellement avec des cannes de puissances MH pour extraire éventuellement les poissons d'autorité des obstacles (rochers, souches, arbres morts...). Croyez-moi qu'avec un gros sandre de 80 ou 90cm ferrés dans des embâcles, vous ne jouez pas. C'est pourquoi je suis monté en tresse suffix G-Core 131 en minimum 18.5 ou 20.5%. Le rajout d'une pointe de fluorocarbone en 27 ou 30% est également le minimum sous peine de se faire casser par le frottement des obstacles.

Gros sandre float-tube rapala suffix

Techniquement tout est possible ! Je pratique aussi bien en linéaire à l'aide de leurre souple qu'avec des techniques dites plus agressives. L'idée étant de marteler les zones connues pour abriter des gros spécimens et de tourner dessus jusqu'à déclencher. Une pêche où vous mettez votre cerveau de côté pour balancer très souvent dans la même direction, dans les mêmes obstacles jusqu'à temps qu'un individu pète un câble. Certains jours, cette lutte ne rapporte qu'un ou deux poissons mais la récompense est souvent au rendez-vous. La ténacité paye toujours !

Pour ne pas louper "La Touche" qui est à ce titre parfois très discrète je mets toutes mes chance de côté en équipant mes montages d'hameçons très piquants et solides pour éviter une ouverture. Les hameçons doubles ZWILLINGE 2908 DOUBLE CATCH VMC en montage chance sont alors très utiles pour parfois "voler" un poisson timide en linéaire, diagonale ou en verticale. Sur les montages dérivés nécessitant un triple (plomb palette avec un leurre souple en linéaire etc...), j'utilise la référence 7547 en n°6 et n°4. Un bon piquant, sur un mauvais ferrage ou un geste hésitant, sauve très souvent la mise.

Gros sandre float-tube rapala suffix

Pour l'instant l'automne 2019 est un bon cru et cela semble vouloir se poursuivre, affaire à suivre ...

D'autres articles