Pêche de la truite aux leurres durs "Heavy-weight"

Pour un pêcheur de truites, il est incontournable d’avoir quelques leurres dits « Heavy weight » dans sa boîte. Cette appellation anglo-saxonne signifie que les leurres sont très lourds avec une densité largement supérieure à celle de l’eau ce qui facilite leur descente dans la couche d’eau entre autres.

Afin de parler des différents postes à prospecter avec ce type de leurres, je vais commencer à établir le leurre type Heavy weight que j’utilise pour ces pêches. On se tourne vers des leurres d’au moins 50mm avec un poids de 5g minimum. Il est possible de pêcher bien plus gros, jusqu’à 10cm en grande rivière par exemple. La taille et le poids varient au long d’une session de pêche. C’est principalement la taille du poisson fourrage qui permet une sélection de la taille de son leurre et il faut ensuite s’orienter vers les types de postes pour choisir un gramage approprié, comme nous allons le voir.

Baptiste Laniel team Rapala France les postes à truites faire

Voici une photographie d’un poste avec une conception très intéressante. On est ici situé sur une rivière moyenne/grande avec sa largeur qui varie de 10 à 15 mètres de large sur ce secteur. En ce qui concerne le débit, il est relativement important et d’autant plus en début de saison. Pour faciliter la description du poste, 3 points intéressants sont numérotés. Il est important de garder en tête que chaque point est traité dans un ordre chronologique afin de ne pas effrayer les poissons en place à côté, car rappelons le, ce sont des leurres très denses qui sont utilisés donc qui bougent énormément d’eau et qui font un bruit important dès l’impact dans l’eau.

Avant d’avancer dans l’eau comme sur la photo j’ai dans un premier temps pêché la zone1 qui est la zone type pêchée par les truiteurs. Il y a une discontinuité sur la rivière avec ce gros bloc rocheux donc il peut y avoir du poisson en embuscade juste derrière. Une simple action en linéaire peut suffire dans ce cas. En début de saison, ce type de poste est très prisé par les poissons à l'abri des forts débits.

Baptiste Laniel team Rapala France

La zone2, ici une zone mi-ombre mi-soleil, située en bas du trou peut abriter également des poissons mais qui dans la plupart des cas ne seront pas en poste comme précédemment mais plutôt dans une période où ils peuvent être apathiques. Ici, je conseillerai plus de lancer, laisser le leurre passer sous le courant principal, puis pêcher le remous en donnant des coups de scions afin de provoquer des réactions d’agressivité suite à des flashs lumineux émis par le leurre ou des vibrations.

Baptiste Laniel team Rapala France truite au gomoku dense Storm

Enfin, la zone3 est le type de pêche que je préfère. Pêcher le long de tombant ou de falaise est quelque chose d’assez ludique. Il est nécessaire de se placer sur la berge en face et la veine d’eau qui longe la falaise. Ensuite ce que je réalise quand je suis dans cette situation, c’est que je lance le plus proche de la falaise, laisse tomber le leurre complètement au fond. Ensuite il faut garder la tresse ou le nylon bien tendu tout au long de la dérive. Je parle en effet de dérive car dans cette situation on procède à la manière d’un pêcheur au toc ou au vairon manier. En laissant couler le leurre les touches peuvent également surgir. Mais la grosse technicité ici, suit juste après avec des coups de scions répétés et francs qui vont permettre au leurre de passer au plus près des tombants, où se cachent les truites, en émettant à nouveau des flashs lumineux. C’est à dire qu’en animant le leurre avec des tirées de canne sèches, on va chercher à imiter un poisson fourrage qui viendrait embêter des poissons en embuscade sous la veine d’eau principale.

Baptiste Laniel team Rapala France

N'hésitez pas à pratiquer cette pêche spécifique sur des postes réellement marqués, afin de leurres nos jolies petites truites...

A très bientôt,

Baptiste

D'autres articles