Mission impossible ? Le défis de l'année.

Le défi de l'année

 

Réaliser un défi peut paraître simple, mais à la pêche il y a tellement de facteurs importants pour prendre un poisson qu'une session peu vite tourner au cauchemar.

 

Comme chaque année, pendant le mois de décembre, nous aimons nous retrouver en famille et entre amis autour d'un bon repas.

 

C'est un repas entre amis carpistes m'a marqué en cette fin d 'année 2018.

Pendant que l'apéro coulait à flots, un pote à eu la bonne idée de nous dire «  hé les gars, et si l'année prochaine ont réalisait chacun un défi au cour de l'année?!? ».

Le repas se termine, et nous rentrons tous chez nous un peu fatigués mais excités à l'idée de trouver un truc bien dur pour chaque membre de l'équipe.

Les semaines passent et un groupe sur Facebook se crée afin de déterminer quel sera l’objectif de chacun d'entre nous.

Des binômes se forment et je dois maintenant trouver le défi d'un ami et lui de même.

Un soir le verdict tombe pour moi. Je dois aller pêcher 3 jours maximum sur un plan d'eau privé de 15 hectares. Un plan d'eau appelé « Maubrant ».

Mon défi : une carpe de plus de 20 kilos avec un appât d'une couleur jaune et d'une saveur bien spécifique.

Je connais de nom ce plan d'eau et je me suis toujours refusé d'y aller tellement la pêche à la réputation d'y est difficile. En effet, les poissons présents, dans ces eaux, sont capricieux et craintifs et donc très durs à prendre. Les capots sont fréquents et il n'est pas rare de faire qu'un ou deux poissons dans la semaine, voir zéro si vous n'êtes pas sur un bon secteur. Le tons était donné! 

Le cheptel en gros poisson est toutefois assez impressionnant mais avec quand même quelques petits poissons que le propriétaire introduit chaque année afin de renouveler la population.

Début février, je décide d'appeler Maxime qui est le gérant du site afin d'effectuer ma réservation. Le choix n'est pas facile car beaucoup de dates sont prisent jusqu'à septembre. J'arrive à trouver un créneau du 3 au 6 juin, sur le poste 5 qui se situe au milieu du plan d'eau.

 

postes de l'étang      Plan des postes de l'étang 

 

Une semaine avant de partir, un ami me fait part des résultats de pêche de la semaine passée et ils ne sont pas bons du tout. Pour faire simple, il ne s'est fait que 3 poissons depuis 7 jours sur la totalité des postes.

Le moral est au plus bas, car les conditions météorologiques ne semblent pas être de mon côté non plus et les poissons ne sont pas très mordeurs.

Lundi 3 juin, jour de mon départ, j'ai posé mon après-midi pour partir tranquillement car les postes ne sont pas libres avant 13h00.

J'arrive sur les lieux vers 17h00. Avant de m'installer je prends soin de faire le tour du site afin de voir s'il y a de l'activité et j'en profite pour demander aux pêcheurs déjà présents sur le site si la pêche est fructueuse. Le verdict est sans appel, il ne se fait pas grand chose en ce moment.

J'arrive enfin sur mon poste et je peux apercevoir une multitude de carpes en train de se "dorer la pilule" au soleil comme on dit chez nous. On aperçois le dos des carpes et quelques sauts par-ci par-là ce qui me redonne l'espoir de faire quelques touches pendant mon petit séjour.

Pour ce qui est de ma stratégie, le règlement autorise 4 cannes par pêcheur, pour moi ce sera 3 cannes bien placées.

Les poissons présents dans cet étang sont bien connus pour quitter les secteurs rapidement dès que l'on fait trop de bruit pour s'installer ou lancer les cannes et les appâts.

Pour savoir ce qui s'est passé sur mon poste les jours précédents, je décide d'aller voir mon voisin de droite qui se situe au poste 7 pour avoir quelques infos. Il me dit qu'il y avait plusieurs pêcheurs sur mon poste, qu'ils avaient la main lourde avec les spombs, mais qu'ils avaient réussi à prendre un gros poisson juste avant leur départ.

De retour sur mon poste, je décide de pêcher comme à mes habitudes avec des solubles et des petits montages discrets.

 

soluble                   PVA Bag Funnel Loader

Je pose ma première canne et j'essaie au mieux d'espacer la pose des deux autres afin de ne pas trop effrayer les poissons présents en surface sur ma zone.

Les pièges sont maintenant en places et il me faut annoncer sur les réseaux sociaux mon défi afin d'envoyer le coup d'envoi comme il se doit.

Les heures passent, le soleil tombe peu à peu derrière les arbres et j'en profite pour ranger mes affaires car avec le soleil de plomb de la journée, j'avais laissé cette tâche de côté.

Un premier Bippp m'interpelle, suivi d'un départ fulgurant. Je n'y crois pas, j'ai déjà une touche. J'empoigne la canne et je commence le combat. Elle me fait un plein travers droit puis décide de faire demi-tour. Soudain c'est le drame, je ne sens plus le poisson. Je ramène mon montage dépité, mais je reste confiant pour la suite de ma session.

C'est une canne que j'avais lancé à longue distance en enfilant mes waders pour gagner une vingtaine de mètres.

Délicatement je rentre dans l'eau à pas de chat pour ne pas effrayer les poissons afin d'y relancer mon esche.

La nuit tombe, les carpes sont toujours là mais pas du tout coopératives.

Avant de me coucher, je regarde une dernière fois la météo, pour voir si le temps annoncé auparavant allait changer.

Les nouvelles sont encourageantes, car de fortes pluies sont prévues le lendemain, vers 20h00.

Je me dis à ce moment là que la pluie et le vent pourraient faire bouger et descendre les poissons pour qu'ils s’alimentent un peu.

 

swingers         Chain Hangers

La nuit passe et rien ne viendra me sortir du lit, mis à part quelques ragondins un peu énervés de me voir sur leur secteur et qui passeront la nuit à faire sonner mes cannes.

Au petit matin, le vent commence à souffler, et je remarque quelques poissons se déplacer vers la queue de l'étang ou se situe le poste 9 et 8. Plus le temps passe et plus les sauts sont impressionnants dans cette zone, elles doivent suivre le vent je pense.

Sur le poste 7 et 9, quelques poissons sont pris régulièrement. Le Belge, qui se situe sur le poste 3 à ma gauche, ne touche pas une carpe depuis 3 jours et pourtant c'est un bon pêcheur aux vues de nos discutions. Dans ma tête tout se bouscule, car je ne sais pas si je dois bouger au poste 8 qui est actuellement libre et cela pendant plusieurs jours.

Voyant mon voisin de droite dérouler de temps en temps et se situant qu'à une centaine de mètres de moi, je décide quand même de rester, en espérant que les poissons finissent par rentrer sur mon coup.

Première erreur, la journée se passera sans la moindre touche et le temps annoncé arriva sans surprise.

Le ciel se couvre, la pluie est imminente, il me faut donc ranger mes affaires qui traînent dehors et manger rapidement.

A 20h00, la pluie s'abat sur la région et il ne me reste plus qu'à rester à l'abri et attendre une accalmie pour sortir.

Toute la nuit, le vent et la pluie n'auront cessé de tomber.

Au petit matin, la pluie s'arrête enfin et j'en profite pour manger et relancer les cannes pour la journée. Pas le temps de poser la deuxième canne, que la pluie repart de plus belle.

Il y a tellement d'eau qu'une flaque se créée à l’intérieur de l’abri et il me faut réorganiser pour éviter que tout soit trempé.

Le moral est à zéro. Il me faut manger dans mon brolly, où un petit manque de place se fait sentir. De plus, je vois le temps s 'écouler, le stress monte car je n ai toujours pas réussi mon défi.

Grâce à mon application Rain Today sur mon portable, je peux suivre la météo en temps réelle sous forme d'images radar qui se déplace. L'heure de fin est prévue pour 19h15 et il n'est que 13h00.

 

 

météo                   Pluie pendant 24H00

Le temps passe et je commence à être agacé de rester enfermé dans ce petit espace, je prends donc mon parapluie, ma centrale et je pars discuter avec mon voisin au poste 3 pour passer le temps. Nous sommes tout les deux dans une impasse car le capot est toujours difficile à vivre, surtout quand seulement deux postes déroulent. Je lui fais part de mon envie de bouger, quand à lui, il préfère rester sur son poste toute la semaine comme initialement prévu. Pendant nos grands débats, une carpe remonte devant nous à une vingtaine de mètres et elle a l'air franchement pas vilaine du tout. Il me dit qu'il a essayé une multitude d’appâts pour prendre un poisson, même des asticots mais en vain.

Je décide d'aller voir mon voisin de droite au poste 7 pour voir quelle est sa stratégie de pêche. Car je ne comprends vraiment pas pourquoi on ne déroule pas.

Il me dit qu'il lance une bouillette perdue en pleine eau, comme la plus part des pêcheurs qui viennent ici.

Je m'attendais pas du tout à une telle stratégie et je retourne de ce pas à mon campement pour faire de même, pour le reste de l'après midi.

Il est 19h00 est le temps se dégage à une vitesse folle. Il me faut prendre une décision rapidement. Je prends mon téléphone et demande au propriétaire si je peux changer de poste afin d'aller au poste 8. Sur le coup il est un peu hésitant et me dit que je devrais insister car les poissons devraient mordre. J'insiste un peu et il fini par être d'accord, ce qui me réjoui.

La pluie s'arrête enfin. Je plie mon matériel trempé dans la voiture en 15 minutes montre en main et je pars direction le poste 8.

 

matériel      Arma Skin Speed-R

 

Au passage et par politesse, je m'arrête voir le binôme du poste 9 afin de leur expliquer ma situation et de leurs demander ou sont tirées leurs cannes pour ne pas trop les déranger.

J'arrive sur ma nouvelle vue et me rend compte à quel point le poste est petit en sachant qu'au 9, il tire un peu en travers sur moi. C'est pas grave car j'ai prévu de pêcher complètement en travers à l'opposé d'eux. Effectivement sur ma gauche, il y a une petite arrivée d'eau mais vu qu'il a plu elle s'est transformée en torrent de boue. En me promenant en fond de baie, je peux apercevoir une belle plaque d'écume en surface créé par la crue.

La stratégie se met en place. Il y aura une canne à l'arrivée d'eau, une autre légèrement sur ma gauche et la dernière en face, au ras des arbres qui surplombent l'eau.

Il me reste une quinzaine d'heures pour réaliser mon défi. Pour le moment, dans ma tête, je souhaite juste prendre un poisson, même petit, pour sauver le capot. Faute de mieux.

Je refais mes trois montages en chod rid et les lance aux endroits qui me paraissent stratégiques, mais sans amorçage.

 

chod rig         Montage Chod Rig

A 21h00, tout est en place. Je suis confiant. Même si les poissons ne sautent pas, j'apporte cependant une grande importance à cette arrivée d'eau.

A 21h15, le détecteur et le frein hurlent. Je me précipite sur la canne afin de brider le poisson car il y a quelques branches 10 mètres plus loin.

Le poisson est au bout. Je suis soulagé et il ne me reste plus qu'à le ramener tranquillement car il est hors de danger.

Elle décide de me faire un travers en direction du courant et je bride avec ma canne pour l'en empêcher. Tout se passe bien lorsque tout à coup, plus rien ne bouge. J'exerce une pression avec la canne pour savoir ce qu'il se passe, mais rien. J'ouvre mon pic up pour voir si elle repart mais en vain. Je suis dépité car c'est le deuxième poisson que je perds. J'appelle mon ami pour lui demander "le pourquoi du comment", pour comprendre comment une telle chose pouvait arriver. Il me signala la présence de quelques gros rochers au fond de la baie.

Je comprends maintenant ce qu'il s'est passé mais je ne lâche pas l'affaire car elle ne doit pas être seule.

A 22h00, je relance de nouveau ma canne au même endroit en ayant mis une tête de ligne en 50 centièmes de Dressen-X pour parer à d'éventuels frottements.

 

dressen-x          Dressen-X Green 

Avant qu'il ne fasse trop nuit, je marque mes fils à l'aide de marqueur rose pour pouvoir relancer mes cannes en pleine nuit sans difficultés.

Un peu de répit et j'en profite pour appeler une amie pour lui raconter mes péripéties de la journée. A peine 5 minutes de conversation et la canne hurle de nouveau. Je jette mon portable dans la tente et bride de suite le poisson pour ne pas reproduire la même erreur que tout à l'heure.

La carpe essaie d'aller dans les rochers mais j'arrive rapidement à la dévier. Elle est maintenant devant moi en pleine eau et je suis plus serein. Au bout de quelques minutes ma première carpe rentre enfin dans l'épuisette et quel soulagement.

La carpe est de belle taille et il me tarde de la peser. Je la glisse dans le sac de pesée et l'accroche au peson.                   

pesée Trépied scale tripod+Sac de pesée weight sling bag 

Verdict, le poisson indique a peine 19 kg. Je suis super content car je ne suis pas capot mais le défi n'est pas réalisé.

Je dois retendre ma canne le plus précisément possible car je sais que des poissons peuvent s'alimenter sur des tâches bien localisées.

Il suffit de quelques mètres d'écarts pour louper une pêche mais grâce à ma nouvelle Petzl en seulement trois pressions de doigts, j'y vois comme en plein jour ce qui me permet de relancer ma canne aux petits oignons.

 

petzel         Lampe frontale Petzl Actik Core

 

Il est temps de manger car il est plus de 23h00 et j'ai faim. Pendant la nuit, les heures passent et rien ne bouge à part quelques sauts sur le poste 9.

A 03h00 du matin, j'ai un doute. Il y a une quantité importante d'écrevisses sur le secteur et je décide de relancer mes trois cannes afin de vérifier mes montages et pour voir si mes appâts n'ont pas été dévorés pendant la nuit. 

RAS tout est ok, même si l'on peut apercevoir des marques de pince.

Je pose deux cannes. Après réflexion, je mets la troisième en pointe d'un arbre un peu plus loin vers la zone des rochers.

Le petit jour se lève et les cannes restent muettes. Il est à peine 08h00 et je savoure mon dernier petit déjeuner en essayant de me convaincre que j'ai fait de mon mieux pendant cette session. 

Ma canne de droite commence à se courber et la bippppppppp.

Je saute sur la canne et le combat est très puissant.

 

combatCannes Magnum X5 12' 3lb

La carpe est très proche des blocs de rochers et cherche continuellement à s'en rapprocher. Je prends du fil et elle en reprend, je commence à craindre la décroche car ça ressemble plus à un combat de rivière qu'à autre chose. Après quelques minutes, elle repart en pleine eau loin des obstacles et donne des coups de tête régulièrement. Avec les années d'expériences, je me dis que ce poisson ne doit pas être bien gros alors j'en profite pour mettre un peu plus de pression afin de terminer se combat au plus vite. Erreurrrrrrr, elle arrive vers le filet et j'aperçois sa largeur assez impressionnante. Du coup je réalise que c'est peut être le poisson qui me permettra de valider mon défi. J'ai les jambes qui grelottent et je pris pour qu'elle rentre au plus vite dans l'épuisette. Elle monte une dernière fois en surface et je fais glisser rapidement le filet sous le poisson afin de le capturer. Je commence à le soulever à bout de bras mais son poids m'oblige à m'y reprendre. Du coup comme avec chaque gros poisson, je décide de rouler le filet et de bien le porter car là il faut un peu de force.

Je le glisse direct dans le sac de pesée se situant sur le tapis de réception et l'accroche sur le tout nouveau peson qui est une merveille.

 

peson                  Peson Deluxe Dial Scale 54 KG 

Je n'y crois pas l'aiguille grimpe direct à 24 kg. Je suis fou de joie et réalise que le défi est gagné.

Dans ma tête, je me dis que si j'avais su que le poisson était aussi gros, je n'aurai jamais tiré dessus aussi fort mais bon ça a marché, c'est le principal.

Cette session est pour moi la preuve qu'il ne faut jamais rien lâcher. Chaque jour, il faut se remettre en question même s'il est parfois pénible de changer de poste ou de sortir sous la pluie pour observer les poissons.

 

24 kg          Jolie miroir de 24 kg

Pari réussi.

 

 

D'autres articles